Archives du mot-clé mobilité réduite

Un nouveau guide touristique pour les personnes à mobilité réduite

Une 17ème édition de la collection les Guides touristiques vient de sortir, destinée aux personnes à mobilité réduite et aux seniors. Le Canal de Midi et de la Robine dans l’Aude, pays Cathare sont mis en avant dans ce volume. Le Canal du Midi est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. La Collection a collaboré avec le CDT de l’Aude, l’association ITPMR PA et le Label Tourisme & Handicap Aude pour ce nouveau guide. Une excellente alliance saluée par Indépendance Royale.

Beaucoup de personnes âgées et à mobilité réduite voyagent souvent avec un « Toujours un chemin ». C’est pourquoi, la Collection a décidé d’écrire sur les différentes accessibilités du Canal de Midi. Cela permettra aux seniors, aux handicapés, aux personnes à mobilité réduite de profiter efficacement des différents sites sur place. Avec, en bonus, toutes les informations nécessaires à la visite. A savoir, les hôtels et restaurants adaptés, les toilettes accessibles, les taxis accessibles et les transports en commun.

Les questions essentielles et pratiques sont traitées dans cette édition. Venir en fauteuil roulant, déplacement de l’aéroport vers l’hôtel, les quartiers facilement accessibles, les services proposés par l’office du tourisme sont des thèmes abordés dans ce livre. La Collection « Toujours un chemin » propose d’autres villes dans ses précédents ouvrages. A savoir, Marrakech, Amsterdam, Lourdes, Dublin, Rome, Londres, Nice, Madrid, Montpellier, Venise, Paris, Marseille, Florence Séville, Barcelone. Ils sont également disponibles en version numérique. Cette 17ème édition est le premier guide destiné aux personnes âgées et à celles à mobilité réduite.

Attention aux accidents domestiques si vous faites un nettoyage de printemps

Le printemps est là, c’est la période des grands ménages et autres petits travaux de bricolage et d’aménagement de votre domicile. Si votre enthousiasme est là, faites attention aux accidents domestiques que pourrait provoquer une négligence, même mineure. Indépendance Royale consacre ce billet au rappel évident mais nécessaire de l’importance de prendre vos précautions.

En effet, ce sont près de 19.000 personnes qui meurent chaque année en France à la suite d’accidents domestiques. Un chiffre toujours trop élevé, et des risques plus importants pendant votre grand ménage de printemps. C’est d’ailleurs ce que rapporte le Bureau de Prévention des Accidents (BPA) dans un communiqué dévoilé sur le site suisse Lematin.ch.

Le BPA a constaté que, pour l’ensemble de la Suisse, 400.000 personnes sont touchées par un accident domestique chaque année, dont 12% pendant des travaux ménagers ou du bricolage. Une marche loupée, un escalier glissant, et c’est la catastrophe.

Le BPA préconise donc quelques règles simples mais qui vous permettront de rester vigilant(e) pendant votre ménage et vos aménagements.

- un point que beaucoup négligent, surtout quand on évoque « grand ménage » : prenez votre temps. Si vous ne parvenez pas à terminer vos activités en une journée, étalez-les sur plusieurs jours, et faites votre ménage petit à petit, pièce par pièce. Cela vous aidera aussi à vous détendre, en pensant que « rien ne presse ».

- Évitez les vêtements trop amples, même si vous pensez à votre confort en les choisissant, car ils risquent de s’accrocher à des meubles ou autres accessoires de la maison, et augmentent le risque d’accidents. De plus, choisissez des chaussures fermées à semelle anti-dérapante.

- Très important : assurez-vous de la stabilité de vos échelles et escabeaux, ne faites pas vos échafaudages vous-même en pensant que ce n’est que du « petit bricolage ».

- Le matériel, petit ou grand, doit être posé loin des chemins et couloirs que vous emprunterez à la maison pendant vos travaux. Placez votre matériel loin de l’agitation du bricolage. Idem pour les produits d’entretien et de nettoyage, bien évidemment tenus hors de portée des enfants, et qu’ils soient bien rebouchés après utilisation pour éviter tout risque d’éclaboussure.

- On ne le rappellera jamais assez, débranchez tout appareil électrique avant de le nettoyer, éviter le contact de l’eau avec du courant. On le sait mais bien souvent, dans la précipitation, on est vite distrait par l’enthousiasme de bien nettoyer son chez soi ^^

Une application smartphone pour les personnes à mobilité réduite

CapStreet, c’est le nom d’une nouvelle application créée par des étudiants d’Ingésup, SUPINFO et l’ISCOM. Elle permet aux personnes à mobilité réduite de repérer les lieux qui leur sont accessibles, afin d’éviter les obstacles qui pourraient leur être insurmontables, si elles sont en fauteuil roulant, par exemple.

En effet, comme le souligne régulièrement Indépendance Royale pour les aménagements à domicile des personnes à mobilité réduite, ces dernières sont confrontées à divers obstacles lorsqu’elles sont hors de leur domicile : escaliers, trottoirs trop élevés, des obstacles divers sur la route. ET c’est dans le but de faciliter leurs déplacements que CapStreet a été ainsi conçu : il s’agit d’informer les utilisateurs des obstacles situés à proximité de l’endroit où ils se trouvent, des lieux accessibles pour mieux anticiper leur programme de la journée.

Concrètement, l’application indique sur une carte les endroits accessibles aux personnes à mobilité réduite. Une recherche d’itinéraire adaptée à leur mobilité est également proposée par l’application.

L’application est disponible sur smartphones mais aussi tout ordinateur connecté à Internet, et plus intéressant encore, elle met à votre disposition des données de plus de 130 grandes villes du monde.

La force de cette application réside dans le fait qu’elle incite les utilisateurs à étoffer sa base de données : les personnes à mobilité réduite sont incités à évaluer l’accessibilité des endroits où elles se rendent, de repérer les obstacles et les points susceptibles de les intéresser.

Notons que CapStreet a été récompensée lors du dernier Startup Weekend de Toulouse comme coup de cœur du jury.

Et surtout, elle sera bientôt analysée par l’Association des paralysés de France, qui émettra son avis sur sa pertinence avec les réels besoins des personnes à mobilité réduite.

Ce qui est sûr, c’est que cette application devrait connaître un succès certain auprès des personnes en situation de handicap ainsi que leurs familles, soucieuses d’améliorer la qualité de vie de leurs proches souffrant de mobilité réduite.